Voilà. …….C’est fini….

Un petit retour rapide sur nos 4 derniers jours en Thailande, que dire sur Pattaya….euh, n’y allez pas ! A part si vous êtes un homme célibataire en manque d’amour et de parties de jambes en l’air !

En gros Pattaya reunie à elle seule tout les mauvais côtés de la Thailande  (prostitution, drogue et pollution ).

Mais cela dit, nous nous sommes bien reposés dans un bel hotel avec buffet petit déjeuner et grande piscine s’il vous plaît ! Petit plaisir pour la fin du voyage. On rentre donc avec la patate !!

image

image

image

image
Haaaa la belle viiiiie

Et bien voilà, on y est ! Toutes les bonnes choses ont une fin.

après 5 mois passés sur les jolies routes (souvent juste des chemins 🙂 ) d’Asie,  nous attendons en ce moment même notre vol pour rentrer en France. La nuit s’annonce longue avec 12 heures d’avion, nous n’arriverons qu’à 9h ce vendredi matin dans notre très chère capitale.
Nous y resterons 10 jours tout de même afin de revoir tout le pti’monde laissé il y a 6 mois, lors de notre retour sur Nantes ! Merci d’avance d’ailleurs pour les âmes charitables qui vont avoir à héberger les deux routards tout poussiéreux et affamés que nous sommes ! Non en réalité on doit dire que nous sommes bien propre  ( Asie pays de la laverie nickel et pas chère ) et pas si affamés que ça, nous nous sommes refait une santé ce dernier mois !

C’est donc avec excitation que nous avons hâte de retrouver les amis et la famille, mais aussi les bons plaisirs bien de chez nous ! On l’a déjà dit, mais la bonne gastronomie française nous a manqué !

5 mois ce fut long et court à la fois, notre bilan est plus que positif, puisque nous aurons échappé au Paludisme, à la Dengue, à l’encéphalite japonaise, à la rage ( attention chien méchant! ), au chikungunia, à l’hépatite A etc…
Un clin d’oeil au service médecine des voyage d’Issy les Moulineaux qui a voulu nous vendre un package complet de vaccins !

En tout cas aucun problème majeur rencontré ! On rapporte avec nous des souvenirs plein la tête, on garde en memoire tout ces paysages à couper le souffle, les belles rencontres avec les locaux comme avec les autres voyageurs, les moments drôles et les moins drôles  (car il y en a eu quand même ! )

Merci à tous pour vos petits commentaires sur le blog, pour vos messages de nouvelles, mail etc..vos soutiens et les bons conseils des amis voyageurs ;), merci Sami pour ton aide 😉 .

Ce blog nous a demandé pas mal de temps selons les connexions wifi aléatoires en asie, mais on est content de l’avoir tenu à jour car il restera pour nous un super album souvenir de notre périple !

En tout cas nous rentrons plus qu’heureux de ces 5 mois, si c’ était à refaire on ne changerai rien, un voyage est telle qu’on le construit, c’est une vrai chance et une grande liberté !

Bref, c’était le pied !

Publicités

Bali, suite et fin !

C’est donc épuisé que nous arrivons à Padang Bai, après cette ascension de trois jours. Nous décidons d’y rester deux jours afin de visiter les alentours. Padang Bai est situé à l’est de Bali, c’est le port de transit pour les îles Gili et Lombok. Mais c’est aussi un petit village sympa, assez calme. On s’y fera faire notre premier massage Balinais et rien à dire, ça vaut  bien le massage thaï, sur nos courbatures, quel plaisir !!

Avec encore un super scooter, on fera une petite boucle dans les rizières de Sidemen, magnifiques et authentiques, visite de Klungklung, ancienne capitale royale et de son palais de justice, puis visite des ruines du palais d’ Ujung, dans les environs de Karangasem.

image
Les stations essences sont jolies à Bali ! Le toit derrière thomas
image
Les ronds points aussi !
image
Digue avec belle chute d'eau à Klungklung
image
L'ancien palais de justice de Klungklung et son pavillon flottant

image

image
Cécile en tenue traditionnelle avec un sarong "Quechua"
image
Une petite mami vieille comme tout qui vend les sarongs sur sa tête
image
Les rizières autour de Sidemen

image

image

image
L'ancien palais royal d'ujung

image

De jolies côtes dans tout ce coin,  bien sûr pas aussi paradisiaque que les îles  Gilis !

image

image
Plage de galets noirs à Candi Dasa

Après ces deux jours, nous rejoignons le sud de l’île et la presqu’île de Bukit, partie de l’île qui semble se « décrocher » du reste de Bali. Nous logerons sur la ville de Jimbaran, bien placée pour rayonner ensuite dans tout le sud.  Sur les bons conseils de Jéjé, nous avons donc évité Kuta, et pour y être passé en scooter, on se dit que c’est vraiment pas un coin sympa !

image
La grande plage de Jimbaran et ses restos bondés! Attention à l'arnaque, menus de fruits de mer hors de prix ! Pour nous ce sera warung ! (Petit resto en Indonésien)

Nous ferons donc de grandes ballades en scooter sur nos trois derniers jours Balinais, la circulation est très dense et un peu dangereuse mais le scoot est un super moyen pour se déplacer partout !
Au programme : La pointe sud de Bali, paradis des surfeurs,  avec le temple uluwatu, les jolies plages de Nusa Dua à l’est ( le coin des hôtels de luxe ), la grande baie ultra touristique Kuta Legian Seminiak ( valable pour le shopping uniquement car même la plage n’est pas terrible !) , et pour finir Tanah Lot, magnifique temple posé sur un rocher.

image
Promenade d'Uluwatu
image
Le temple Uluwatu perché sur la falaise
image
Plage de Nusa Dua, la plus agréable selon nous, car pas de vagues à surfeurs, et transparente!
image
Des hôtels de luxe assez impressionnants avec des tables dans le sable !
image
Et voici le Tanah Lot, temple sur le rocher, dédié au dieux de la mer, temple le plus visité de Bali. On peut voir au premier plan les offrandes des Balinais

image

image

image
Thomas en a profité pour aller se faire purifier, on lui a donc collé le riz sur le front !

En dehors de ces belles visites, nous avons profité de nos derniers jours Balinais,  pour bien manger, se faire masser ( avec des tarifs défiants toute concurrence, 3 € le massage d’une heure ! ) et se reposer !

On a vraiment apprécié Bali et Lombok, finalement surtout pour la gentilesse des Indonésiens et la culture. Car les plages Balinaises n’arrivent pas à la cheville des plages thailandaises (sans parler des Gilis qui appartiennent à Lombok). Par contre, les temples, les paysages de rizières et la nourriture vous font tout de suite accrocher à cette île. On s’y est vraiment senti très bien, pas le temps pour nous de rejoindre Java, comme prévu dans nos intentions,  mais sans regrets ! Ce fut un mois de régal !

image
Selamat Tinggal Bali !! ( Au revoir Bali )
image
L'aéroport de Bali, super beau !

Nous sommes depuis hier sur Bangkok, et c’est tout de suite moins « glamour » : pollution et saison des pluies ne font pas bon ménage. .. du coup nous prévoyons de bouger 3 jours sur Pattaya, avant de revenir prendre l’avion le 18 juin pour le retour en France. Snif’

« Retour à Lombok et ascension du Mont Rinjani »

Vous nous croyez fatigué, épuisé, lassé ou à bout de force ??!! Et bien non, une dernière mission nous attend… Et pas des moindres. Un trek de 3 jours pour gravir le Mont Rinjani, 2 ème plus haut sommet d’Indonésie.

Mais avant tout, nous devons rejoindre Colin à l’embarcadère de gili Trawengan. Colin, souvenez vous, ce voyageur rencontré à Koh Tao (Thaïlande) avec sa bande de potes Parisiens, qui fini son voyage tout seul comme un grand. Nous l’avions aussi revu le temps d’une soirée à Dalat (Viêtnam), mais là, on est parti pour vivre un truc assez unique ensemble et c’est avec pas mal d’apréhension que nous prenons la route tous les 3 pour le village de Senaru, point de départ de notre trek, réputé « difficile » sur les guides du routard, lonely planète et beaucoup de forum… Mais rien à faire, on est super motivé et bien reposé donc rien ne peut nous arriver! Enfin presque… 😉

Après une bonne nuit passée à Senaru et un bon petit déjeuner, nous décollons vers 8h30 pour 3 jours et 2 nuits (en tente) de folies. En effet, nous avons vécu là une expérience inoubliable… Tant par les paysages rencontrés que par la difficulté des ascensions sur ces 3 jours. Certains rebrousserons même chemin au bout de la première journée. Mais nous, on ne lachera rien (non sans mal): les 2 premiers jours seront très compliqués, mise en jambe, courte nuit dans des tentes à 2500m d’altitude et des températures avoisinants les 0 degrés. Mais que dire du 3 ème et dernier jour !! Ce sera la cerise sur le gâteau car ascension finale vers le sommet (le « top » en anglais, c’est trop la classe) mais aussi l’achèvement total de nos petites jambes qui ne répondront plus d’elles mêmes les 2 jours suivants…effectivement, pour gravir ce sommet, il faudra se lever à 2h du mat’ et marcher pendant 3h pour assister au lever du soleil. La dernière partie, faite de cendres dans lesquelles on s’enfonce de 20cm s’avérera très, très, très difficile avec des conditions climatiques horribles, avec une tempête glaciale et un ressentit bien en dessous des 0 degrés (impossible de savoir vraiment mais on était gelés!) 
Bref, il est un peu compliqué de vous raconter les conditions extrêmes que nous avons vécu durant cette aventure mais une chose est sûre: Nous avons été au bout de nous même et c’est de loin le trek le plus beau, le plus ouf mais surtout le plus dur de toute notre vie!!!!! Et dire que nous voulions embarquer avec nous Jacques et Maryse… 😉

Afin que vous puissiez comprendre et apprécier les photos qui vont suivre, nous tenons à vous faire une petit point « Wikipedia » du volcan Rinjani.
Tout d’abord, celui ci culmine à une hauteur de 3726 m. Pour info, le Mont Blanc fait 4800m.. Il manquait pas grand chose!! Hahaha 🙂
Le Rinjani est un volcan toujours en activité (dernière éruption en 2010) mais il a la particularité d’avoir une caldeira (crête) de 8 kms à l’intérieur de laquelle se trouve un lac (le lac Segara Anak) sur lequel se trouve un autre petit volcan, le Barujari, aussi en activité!! (J’espère que vous suivez?) Celui ci s’est construit au cours des 16 éruptions du Rinjani répertoriés depuis 1847.

image
Dans 3 jours, nous serons tout là haut... Et on vous l'assure, d'en bas, c'est assez flippant
image
Et c'est parti pour les premières grimpettes!! Et ça fait déjà très mal, n'est ce pas Cécile?! 🙂
image
Pause midi...
image
.... et c'est déjà l'occasion d'enlever les chaussures. Voici donc la collection "printemps-été" de la trekkeuse by Cécile!
image
Pas grand chose à se mettre sous la dent le 1er car ascension dans la forêt.. Mais l'occasion pour nous de tirer un grand coup de chapeau aux porteurs qui soulèvent sur leurs dos, tentes, matelas, duvet, nourriture, boissons, gaz pour les réchauds, etc.. Et limite ils montent plus vite que nous (et avec le sourire) !!! Très impressionnant et un grand "MERCI" à eux.
image
NON Thomas, on parle des "VRAIS" porteurs, pas de ceux qui font semblant 😉
image
Première nuit en haut du lac (2500m d'altitude), vue magnifique...
image
Ici vous apercevez donc le petit volcan dans le lac et arrière plan, le mont Rinjani qui nous attend gentiement...
image
Campement installé, y'a plus qu'à admirer
image
Le lendemain, réveil à 6h et c'est repartit pour une journée de 6h de marche. Descente vers le lac et remontée en direction du "top" pour la 2 ème nuit

image

image
Petit bain dans les sources d'eaux chaudes(35 °C)... Et oui, les volcans, ça a aussi du bon de temps en temps 🙂

image

image
Après midi compliqué en perspective: 3h d'ascension en plein brouillard, formée de rochers à escalader, d'escaliers en tous genres...
image
15h30, nous sommes arrivés au second campement (2700m), en compagnies des singes. Et oui même tout là haut, sont toujours présents ceux là.
image
Petit feu pour se réchauffer... la soirée sera de courte durée car un reveil à 2h du matin nous attend pour l'ascension finale. "Il faudra être en grande forme", nous dirons les guides. Au moins, on est prévenu...
image
Après une petite collation "thé-biscuits", il est 2h45 et c'est partit, pour trois heures d'efforts intensifs.

Évidement, durant cette ascension, aucune photo n’a été prise, nous n’y avons même pas pensé une seconde, tellement c’était dur physiquement et tellement ce vilain vent nous fouettait le visage et nous gelait les mains…
Et c’est donc non sans mal que nous atteindront le fameux sommet du Mont Rinjani que certains n’oseront même pas grimper et préféreront rester dormir dans leurs tentes… Bon OK, on est assez fière de l’avoir fait et alors!?!?! Hihihihi.. Trêve de galigeade, on envoi les photos !

image

image
On apercoit ici le lac avec la crête où nous avions passé la 1ère nuit, tout au fond..
image
La dernière partie ultra hard, dans les cendres.. (photo prise pendant la descente, en montée, c'était pleine nuit)

image

image

image

image

image

image

La descente au campement pour le vrai petit déjeuner sera époustouflante, parmis les plus, ou même les plus beaux paysages qu’on ai vu durant ce voyage. Et c’est donc vers 9h, que nous attaquons la « grande » descente vers le village, tout aussi difficile, avec la fatigue de l’ascension et des jours précédents, nos genous souffriront beaucoup et les glissades seront nombreuses. Il faudra s’armer de beaucoup de patience pour atteindre ce dernier objectif qui est d’arriver entier à Senaru. Mission accomplie. On en a vraiment chier, mais il faut aussi souligner qu’on aura bien rigolé!! Avec bien sûr notre Colin (prononcez Coliiine, pour les anglais) national, mais également 3 Tchèques, 2 Allemands et un couple de Marseillais au top… Merci à eux, heureusement qu’ils étaient là.

image

image

image
Et voilà, nous y sommes au village!!! 😉

L’heure est venu maintenant de se reposer pour de bon. Il nous reste plus que 2 semaines de voyage et seulement 6 jours en Indonésie. Alors on décide de retourner vers Bali, afin de profiter du soleil, des plages, de la bonne bouffe Balinaise et surtout d’un BON GROS MASSAGE !!!!!!! 🙂

Lombok et les îles Gilis… Ou le paradis sur terre!!

C’est donc après 5 heures de ferry (on aurait pu prendre les « speed boat » mais c’était 10 fois le prix, hallucinant!) que nous posons nos pieds à Lombok. A peine le temps de se poser, nous montons dans un taxi (accompagné de 2 Allemandes pour réduire le prix) direction Kuta Lombok, dans le sud de l’île. On précise bien Kuta « Lombok » car il y a aussi un autre Kuta mais à Bali. On y passera peut être plus tard, mais tous les 2, car ambiance festive et bondé de (jeunes) touristes là bas… Pas très intéressant en soit.

Cette ville ou plutôt ce village est resté très préservé, ici pas de grosses constructions bétonnées et l’ambiance y est très « baba cool ». Pour cause, c’est devenu le fief des surfeurs expatriés et locaux!!! Ce sera pour l’occasion de faire notre première virée en scooter avec nos  » jeun’s  » (Jacques et Maryse) préférés… Durant cette escapade, au programme, visite d’un village traditionnel Sasak (qui sont, grosso modo, les anciens habitants de Lombok), promenade motorisée dans les terres de Lombok (toujours très agréable et surtout moins fatiguant que les randos!) et bien sûr, baignades dans les eaux splendides de l’île, beaucoup plus belles que Amed!! Et oui, c’est notre avis et cela va peut être en surprendre plus d’un, mais les plages ici sont foooolles !!! (Et l’Indonésie n’est pas finie).

image
Départ matinal de la guesthouse, en route pour une journée en scooter!!
image
Maison traditionnelle Sasak

image

image
Les "jeun's" sur leur mopette...
image
Sympa les pleins d'essences avec le bébé dans le porteur... Sont fous ces indonésiens!!

image

image

image
Après une chaude journée en scoot, rien ne remplace une bonne "Bintang" (bière locale)

Voilà pour ce passage à Kuta Lombok aussi enrichissant (grâce aux Sasak) que marrant (grâce à Maryse et Jacques). Et on enchaine, toujours et encore, cette fois ci vers Senguigui. Ville situé à l’ouest, grosse station balnéaire de Lombok .  Mais c’est surtout le point de départ pour les îles Gilis quelques kms plus loins qui nous intéresse.. 😉

Et comme la location de 2 roues nous a beaucoup plu il y a 2 jours, et bien on remet ça!  Donc c’est parti pour une boucle d’une centaine de kilomètres en passant par le marché de Ampenan, par Mataram (capitale de l’île), la « monkey forest » (toujours aussi angoissant comme bestioles) et en finissant par quelques jolie « beach » en mode snorkeling bien évidemment.. 😉

image
Nos amis les singes en bord de route de la monkey forest
image
La grande mosquée de Mataram... Contrairement à Bali, Lombok est majoritairement musulmane. Les muezzin, ou appels à la prière, se font entendre régulièrement sur l'île et en indonesie en général (jours.. et nuits malheureusement!)

image

image

image

image

image
Règle primordiale: après une journée de mopette, toujours finir par un "apéro-couché de souleil"!! (Avec modération bien sûr...)

Ces quelques jours sur Lombok bien sympathiques, se terminent… Et il est temps pour nous 4, de passer aux choses sérieuses: les ÎLES GILIS!!!!
Un bémo (sorte de tuktuk local), un bateau et donc 2h plus tard, nous voilà à Gili Air (prononcez « aïïr »). Les îles Gilis sont composées de 3 îles: Air et Méno, les plus petites, mais aussi plus calme et authentiques que la troisième, Gili Trawengan, la grande peuplée, festive (on peut aussi y trouver le calme, rassurez vous) et développé des 3. Nous ferons l’impasse sur Méno et basculerons directement à Trawengan pour les 2 derniers jours.

Inutile de préciser qu’ici sera le « bouquet final » de ce séjour en compagnie de nos routard favoris… 2 jours sur chaque île suffisent largement pour en faire le tour (à pied) et plonger dans une mer au summum de sa clarté en compagnie de poissons de dingues, de fonds marins splendides et surtout, première pour nous, avec nos copines les tortues !!!! Malheureusement, notre caméra sous marine nous ayant lâché, nous ne pourront vous faire profiter de ces instants mémorables mais on peut seulement vous dire qu’ici…. On en a vraiment pris pleins les yeux!!

Gili Air:

image
Le bungalow a 50m de la mer
image
Précision importante et qui le mérite d'être souligné, ici pas de motorisation. Pour se déplacer c'est calèche, vélo ou à pied...

image

image
Du petit dej' jusqu'au dîner, ca se passe les pieds dans l'eau et ça... on s'en lasse pas! 🙂

Gili Trawengan:

image
Ici le logement sera un peu plus loin de la plage (200m!!) Car à Trawengan tout est un peu plus chère... Mais comme le veut la tradition hôtelière indonesienne, le petit dej' est toujours inclu!! Et c'est assez appréciable...
image
On se fera même un copain "bébé chat"!! 😉

image

image

image

image
Transats ultras abordables, suffit de se prendre une boisson a 1€ chacune et le tour est joué!

A l’heure où nous vous écrivons Jacques et Maryse nous ont quitté depuis 2 jours. Nous avions aucun doutes la dessus, mais nous avons passé 2 semaines avec « Papa et Mama » (comme disent les indonésiens) fantastiques, du début à la fin on s’est vraiment bien marré.
Mais l’aventure n’est pas terminée pour nous et on compte bien en profiter encore un peu (hahaha!). Nous décidons de rester 2 jours de plus tous les 2 sur cette petite île qu’est Trawengan, histoire de planifier la suite de notre périple indonésien..

A très vite pour de nouvelles aventures !!! 😉

Bisous a tous!

Indonésie, Première semaine à Bali en famille!

Nous venons de passer ces 15 derniers jours en bonne compagnie avec Maryse et Jacques, le temps de bien profiter de Bali, Lombok et des îles Gili où nous sommes actuellement.

Le blog a été un peu mis sur pause mais voici un résumé de la quinzaine !

Nous avons donc commencé par Bali, où Maryse et Jacques nous attendaient, nous avons séjourné chez un Balinais, dans la campagne d’Ubud pour les 4 premiers jours. Maryse nous avait  » dégotté  » cette bonne adresse de maison d’hôte avec un propriétaire parlant très bien le français, très pratique! Nous avons pu avoir plein d’informations sur la culture Balinaise durant le séjour!
Ubud est la capitale culturelle, artistique et spirituelle de Bali, nous avons pu durant ces 4 jours nous imprégner de toute cette culture, visites des temples, musée, artisanat balinais. ..

image

Les maisons traditionnelles sont très belles, elles possèdent normalement toutes un lieu de culte dans le jardin. La religion Balinaise est bien particulière, elle se rapproche de l’indouisme, mais avec des influences bouddhistes et animistes. La vie des Balinais est rythmée par les cérémonies religieuses, les offrandes aux dieux et prières quotidiennes, les temples et lieux de culte visités sont impressionnants.

image
Le temple dans le jardin
image
Le sarong, obligatoire pour tous dans les temples
image
Les sources de Tirta Empul, source sacrée où les balinais viennent s'y purifier, elles sont miraculeuses et protègent des maladies! C'est le " Lourdes " Balinais!

image

image
Les rizières en plateau de Tegallalang, typiques de Bali

Pour le côté sportif, nous avons entrepris l’ascension du volcan Mont Batur, 1700 m d’altitude! La montée est éprouvante mais la vue est magique! ,il a fallu se lever tôt (3h du mat’) afin d’être au sommet pour le lever du soleil.

image

image

image
Au dessus des nuages !

Notre hôte est aussi un musicien traditionnel balinais et il organise régulièrement des représentations de danse Balinaise traditionnelle au sein de sa maison, nous avons eu la chance d’assister le dernier soir à ce magnifique spectacle!

image

image

Nous quittons ensuite Ubud pour remonter vers le nord, direction Munduk… Petit village de montagne où nous restons 2jours/2nuits, rythmés de randonnées, chutes d’eaux et de rencontres avec les habitants toujours aussi adorables.

image
Homestay très sympa avec vue sur la montagne, petit jardinet super entretenu

image

image

image

image
Rando: pause déjeuner "typique" dans la feuille de bananier (même avec Jacques et Maryse, on chznge pas les habitudes!!)

Après ce passage à Munduk, nous repartons sur la côte nord-est de Bali et la ville de Amed. Le temps pour nous de découvrir les plages (magnifiques) Balinaises de sables noir, blanc et de galets. Ici, ce sera farniente, bronzette et baptême de snorkeling pour Maryse au milieu des poissons multicolores et d’un bateau de guerre Japonais échoué au fond de la mer… Y’a pire’pour débuter! 🙂

image
Plage de galets

image

image
On se degotera ici une superbe chambre familiale dans les hauteurs d'Amed avec une terrasse privée, vu sur la mer.. Au top !!

image

image
Plage de sables noir...
image
... Et des salon de coiffure qui nous font toujours autant autant rire 🙂

Apres ces quelques jours passés à lézarder, le temps est venu pour nous d’embarquer dans un ferry pour l’île de Lombok. Plus réservée et moins touristique que Bali, même si nous sommes en période creuse ici, donc ce n’est pas la foule des grands jours… Et ce n’est pas pour nous déplaire!!!

« Retour en Thaïlande pour rejoindre Bangkok… »

Et voilà, le Laos c’est déjà fini pour nous. Nous avons beaucoup aimé ce pays (magnifique) et ses habitants… Un peu moins le prix de la bouffe qui est bizarrement hors de prix par rapport aux autres pays visités. C’est pourtant le moins riche de tous économiquement parlant mais même pour les locaux, les denrées alimentaires sont très chères! Sûrement due au fait qu’ils produisent très peu chez eux…

Bref, c’est donc de Paksé que nous prendrons le bus pour rallier la frontière Thaï (3h de route) par l’est. Celle ci se passera sans encombre, on ne nous demandera pas un centime, ouf!!! Ensuite re-bus pour faire une escale à Ubon ratchathani. Pas grand chose à faire ici mais le train qui va ensuite a bangkok est beaucoup trop long et obligé de s’arrêter pour dormir quand même. On en profite pour faire un petit tour dans la ville où séjourne quasi aucun touriste !!! Nous avons lu que seulement 1% des touristes s’arrêtaient dans cette region que l’on appelle « Isan » (ou le grenier a riz), tout à l’est du pays.

image

image
Et on super content de retrouver notre supérette préféré: le " 7-eleven"!!!
image
Un Bouddha qui beauuuuucoup trop mangé à la cantine 😉

image

image

Vous constaterez que le temps n’est pas au beau fixe ici. On arrive bientôt en saison des pluies et il faut encore faire avec des orages, mais cette fois ci beaucoup plus violent et plus long qu’au Laos. On attend même une heure que ça passe dans un « street-food » avant de reprendre notre route.

Le temps pour nous de vous confectionner une vidéo, pas sensationnelle en soit, mais ça faisait longtemps… 🙂

Alors voilà, c’est pour vous !!

Le lendemain, ce sera un train. Direction Surin. Ici, pareil, rien de foufou à se mettre sous la dent (pas grave, ça nous permet de mettre à jour le blog)… Quoique!!!!
on nous apprend qu’au marché de nuit, il y a pleins de petites bebêtes à déguster et que c’est en quelques sortes, la spécialité du coin… Banco! Ce sera plateau dégustation avec criquets, larves, et autres insectes du genres. 😉

On attend vos réactions…. hahahaha !!!!

image

image

image
Mmmmmh la bonne larve en friture!!! (Moelleux, ce n'est pas dégueu! )

Le lendemain, reveil très matinal car un long train de 9h nous attend pour rallier Bangkok.

image
Départ à 5h30...
image
.... Et après quelques heures de route, on est bien moins fringuant!! 😉

On y fera rien de spécial, si ce n’est le marché dominical de Chatuchak (le plus grand d’asie du sud – est). Déjà fait lors de notre 1er passage à bangkok.
On y passera quand même la journée (c’est juste IMMENSE!), en fin de journée nous récupérons nos sacs à la guesthouse et sautons dans un bus pour l’aéroport. Et oui, cette nuit, c’est dodo là bas car notre avion part à 6h du mat’ demain donc pourquoi dormir à l’hôtel?! En fait, on kiffe dormir à l’aéroport… 🙂

Allé, bonne nuit à tous… parce que nous, y’a Bali qui nous attend donc faut pas déconner!

image
Le campement pour la nuit... (et c'est aussi d'ici que l'on vient d'écrire cet article!)

Pakse et le plateau des Bolovens, derniers jours au Laos…snif !

Sawadee Kaaaaaaa ( Bonjour en Thaïlandais ) et oui à l’heure où nous écrivons nous sommes de retour en Thaïlande par l’est ( depuis hier ) afin de rejoindre tranquillement Bangkok par le train.

Le 18 mai prochain nous nous envolerons vers Bali, où nous attendent déjà Jacques (papa de Cécile ) et Maryse !

En tout cas nous avons terminé en beauté notre passage au Laos, par 3 jours à sillonner le plateau des Bolovens, région situé à 50 km de Paksé, ville de base pour se poser et explorer le plateau.

Etant en saison sèche, certains voyageurs rencontrés avant nous avaient déconseillé le sud du pays, « trop sec, trop chaud genre 45 degrés…pas joli à cette période » mais bon on est têtus et finalement on ne l’a pas regretté, surtout qu’il faisait plus frais en altitude sur le plateau !

Nous nous poserons donc pour commencer, une nuit et une journée  à Paksé, 3 ème ville du pays, afin d’organiser « la fameuse boucle en scooter des Bolovens », mince…..ENCORE..une boucle en scoot, on espère que celle ci sera moins éprouvante que celle d’Hagiang  (nord du vietnam) !

En tout cas à Paksé il n’y pas grand chose à voir ni à faire, et ici c’est vrai, il fait TRÈS chaud ! Nous irons tout de même visiter les environs et notamment le « plus grand marché du Laos » ?! Selon un commerçant…

image
Le grand marché ( ici juste une des halles) c'est vrai qu'il est grand, enfin pour le Laos !
image
Du poisson "frais ?" Qui traîne à même le sol ...
image
Du bon cochon !
image
Oui oui on a mangé dans le marché au milieu de tout ça ...On fait des envieuses là n'est ce pas les filles ? Une pensée pour Ilona et Sam en particulier hihi

Après un bon repas sur le marché, nous cherchons dans le centre ville une boutique de location de scooter dont on nous a beaucoup parlé. En effet, selon de nombreux blog de voyage et avis d’autres routards, le patron expatrié est un incontournable pour organiser une boucle en scoot dans le plateau. Nous voulions donc vérifier ça !
Le patron organise la veille du départ une sorte d’information collective pour ses clients. Et en effet le service est super carré et ses conseils sont précieux ( itinéraire détaillé, bonnes adresses de logement, choses à visiter etc…) En plus les scoot sont de qualité et en cas de pépins on est rassuré de pouvoir le joindre.

Nous laissons donc nos gros sacs le lendemain matin à la boutique, on enfourche le scoot et nous voilà prêt pour trois jours de boucle !

On a vraiment le temps en trois jours, avec un peu moins de 300 km à parcourir. Sur la route qui traverse le plateau, de nombreuses chutes d’eau sont à visiter, de quoi se rafraîchir lorsque l’on peut s’y baigner ! 
Nous débutons par Tad Fan, Tad qui veut dire cascade en Lao. C’est selon les guides la plus haute et la plus profonde surtout, mais on ne peut pas vraiment l’approcher, dommage.

image
Tad Fan
image
On distingue la profondeur ici au pied de la chute

Sur les photos on ne peut pas se rendre compte mais il faut imaginer en plus le bruit très fort que font les chutes d’eau, et aussi l’effet « brumisateur « avec toutes les gouttelettes d’eau qui s’en échappent  ! Impressionnant !

image
On a vraiment le temps ! Pause avant de repartir !

La cascade suivante sera toute aussi jolie et en plus, on pourra s’y baigner, Thomas au pied de la cascade, et Cécile plutôt dans la petite rivière derrière…Plus tranquille !

image
Tad Yuang

image

image

image
La rivière derrière la chute

image

image
Ha oui c'est mieux ici, ça remue moins !

Il faut aussi savoir qu’ici on nous a vraiment conseillé de rester habillé pour se baigner (pour les femmes bien sûr) en effet, une femme en bikini, vraiment inabituel, peut vite attirer le village tout entier !!

Sur la route, on peut aussi visiter les plantations de thé et de café, nombreuses sur le plateau. Nous visiterons une petite production, agréé commerce équitable, avec un thé qui devrait prochainement être disponible chez Malongo, sur Paris. En tout cas, la responsable, une Franco-Laotienne, a pu nous renseigner sur le café Lao ! Une bonne adresse !

image

image

image
Le thé! Bientôt en france !

Un peu plus loin sur la route, on s’est aussi arrêté boire un café au sein d’une association, qui a pour vocation de former les agriculteurs, de travailler de façon équitable afin de générer des bénéfices au service de la population, notamment afin de permettre l’accès à l’eau potable ! Et franchement c’est pas du luxe lorsque l’on voit la couleur de l’eau qui sort des robinets et que l’on sait que tout les habitants n’ont pas les moyens d’acheter l’eau embouteillée.

image
Le tipi devant le café associatif "Jhai"
image
Un vrai bon café

image

Il est 15h et nous filons vers notre destination finale de la journée : les chutes de Tayicsua ( c’est hyper dur à prononcer …) pour y passer la nuit.
On est super content, on se presse pas, il fait beau, ce qui est rare vu la saison des pluies qui arrive ! Du coup la route (bétonnée en plus ) est super agréable.
C’est assez vert finalement et les paysages, les villages sont jolis, mais c’est sur, beaucoup moins impressionnants que lors de la boucle du vietnam au plateau de Dong Van et Hagiang . Ici on se demande même pourquoi on appelle le site « plateau » ! C’est légèrement en altitude mais très plat.

image

image
Certes, les rizières sont vraiment à secs

image

image

La route est bonne, sauf en arrivant à Tayicsua où là c’est de l’argile au sol et ça glisse ….

image
La portion de route un peu galère, là il avait plu juste avant
image
Enfin arrivés à Tatamachin !

En arrivant à « Tatatruc » on s’aperçoit qu’il n’y a qu’une seule adresse où dormir, chez le proprio de la maison qui est au plus près des chutes. Sauf que du coup le mec un brin mégalo fait dormir ses hôtes dans de simples tentes pour le prix d’un trois étoiles Laotien ! Mince alors,  c’est vrai que l’endroit est magnifique mais quand même!  On hésite à faire demi tour sauf qu’il est tard et puis on se dit que ça va être chouette.

On nous avait pourtant un peu mis en garde à la reunion mais ce passage un peu rapide en anglais avait du nous échapper. ..

Allez va pour la tente, qu’il nous installe quand même à l’intérieur d’une « cahutte » en bambous, et puis à  ce prix la, ce sera douche froide au jet d’eau bah voyons ! ( C’est le plus cher « hébergement « qu’on ait payé au Laos !)

image
La chambre !!!!
image
Une des chutes vu de loin
image
Vue du balcon
image
Et la tente dans la cahutte, curieux concept !

Le soir pour le dîner on se rend au « resto » du homestay et là surprise, il n’y a presque plus rien à manger, le patron n’est pas là et les deux employés (un couple avec deux enfants) restant ne parlent pas un mot d’anglais. … Le mec est sympa il nous paie tout de même un fond d’alcool de riz « Lao Lao » mais bon ça va pas nous nourrir !

image

Du coup on parlemente avec la gamine de 11 ans qui parle un peu anglais et Thomas lui propose de passer en cuisine et de « composer »avec ce qu’il reste ! Là, grand Ouf ! Tout ce petit monde a l’air bien soulagé !
Et hop, Thomas se met en selle ( trop content après 4 mois sans cuisiner ! )  et nous prépare une bonne omelette aux petits légumes  !!

image

image

image

Bon au final on passe un bon moment à Tatatruc, mais on recommande pas vraiment le homestay!  Le patron est vraiment louche, d’ailleurs il nous fera payer le prix fort pour le repas, alors qu’il n’y avait pas de viande et que tout de même, c’est Thomas qui a cuisiné !

En tout cas la ballade dans les cascades le lendemain nous fera oublier tout ça :

image

image

Le 2 ème jour directionTad Lo un petit village très touristique où nous passerons la nuit dans un super bungalow sur pilotis, vue sur la rivière, et pas cher !!
Avec encore de bons moments sur la route :

image
Le patron de la station service nous propose un thé et....des petites bestioles volantes grillées à grignoter! Un goût de noisette pas dégueu'
image
Les cochons, les buffles, les chèvres qui traversent sans se presser !
image
Une autre cascade, Tad Katamtoc
image
Village de Tad Lo, on peut voir notre bungalow
image
La suite nuptiale !

image

image
Douche des locaux dans la rivière! Pour nous se sera au jet d'eau encore une fois !

On s’est régalé ici, on a mangé le soir et le lendemain matin chez « mama pap » une petite mami qui sert des plats TRÈS COPIEUX ! Elle est marrante, si on attend trop (Et au Laos on attend toujours très longtemps! ) elle nous file sa petite fille dans les bras pour nous faire patienter ! Une technique comme une autre !

image
Pancake au petit dej

On a aussi assisté à la baignade des éléphants ! Un magnifique moment :

image

image

image

Le dernier jour sur la route du retour, on visite une dernière cascade, on prend encore notre temps (: et on rapporte le scoot pas trop tard dans l’aprem’ car demain, le Laos…..c’est finit …..

image

image

image
Après la tente, Thomas veut dormir dans l'arbre !

image

image
Les arbres avec les fleurs rouges !

On a beaucoup apprécié cette boucle en scoot, moins spectaculaire qu’Hagiang mais avec beaucoup de charme et beaucoup moins « speed »! Il est vrai que c’est un peu sec en ce moment, mais cela reste très beau.

Du Laos nous regretterons de ne pas avoir eu le temps de pousser jusqu’aux 4000 Îles encore plus au sud,  mais bon, on peut pas tout faire ! On a pas fait la plaine des jarres non plus mais bon, ça nous disait rien, des champs avec des jarres !.? Bof (attention hein il paraît que c’est top, mais nous, là comme ça…ça nous emballait pas !)

Les Laotiens sont tops, souriants, pas arnaqueurs du tout, les prix sont d’ailleurs assez souvent affichés ! Par contre on a clairement RALENTI ici, enfin, on a pris le rythme des Lao !

Du coup, on angoissait un peu face à notre retour par la Thaïlande et en fait ça va, on est dans l’Isan, region de l’est qui ne ressemble pas vraiment au reste du pays donc c’est cool !

On vous laisse sur ce avec une petite photo de Thomas dans le tuktuk qui nous a transporté à la station des bus le matin du départ vers la thailande. COOL celui ci !

A bientôt !

image